Conférences de Solange Anastasia Chopplet

09 octobre 2019

A PROPOS DU FILM DE GRONING «LE GRAND SILENCE » 2006

A PROPOS DU FILM DE GRONING  «LE GRAND SILENCE »  2006   I – Mise en perspective 1) Genèse du film Sorti le douze décembre 2006, l film du réalisateur berlinois Gröning avait dû attendre une quinzaine d’années avant de recevoir l’aval du prieur de la Grande Chartreuse de Grenoble. En effet c’est après une retraite d’une dizaine de jours en ce lieu qu’avait germé l’idée d’un « film » qui ne vit le jour que longtemps après et dont le tournage s’assortit de conditions spécifiques : aucune équipe de... [Lire la suite]
Posté par mareschale à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 octobre 2019

PHILOSOPHIE - THÉÂTRE : JE T 'AIME MOI NON PLUS

PHILOSOPHIE – THEATRE : JE T’AIME MOI NON PLUS   Deux notions qui semblent aller de soi, étayées par une longue tradition philosophique de Platon (« République » L III-X – 604-6)  Aristote (« La Poétique »), à Diderot (« Paradoxe sur le comédien ») Hegel (« L’Esthétique ») Kierkegaard (« La Reprise ») Nietzsche (« La Naissance de la Tragédie ») Sartre (« Les Mouches », « Huis Clos »…)* Camus (« Caligula » ; « Les... [Lire la suite]
Posté par mareschale à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 septembre 2019

INTRODUCTION A LA VIE ET ŒUVRE DE SPINOZA 1632 – 1677

INTRODUCTION A LA VIE ET ŒUVRE DE SPINOZA 1632 – 1677     Il nous reste deux témoignages de la vie de Spinoza par ses contemporains. L’un Jean Colerus, de l’église luthérienne de la Haye, paru en 1706, l’autre par l’un de ses disciples, le médecin Lucas de la Haye.   Dans les deux cas de figure un problème d’objectivité se pose puisqu’on penche entre partialité critique et hagiographie. Cependant des points communs se rencontrent concernant les épisodes de la vie de Spinoza et ses qualités de probité. Spinoza... [Lire la suite]
26 septembre 2019

LE JOURNAL D'UN FOU - NICOLAS GOGOL

LE JOURNAL D’UN FOU        NICOLAS GOGOL 1833   Le thème de la folie est récurrent en littérature, que l’on songe à « L’éloge de la folie » d’Erasme à « Hamlet » de Shakespeare auquel « le Journal » fait référence, et au XIX siècle, au « Horla » de Maupassant, aux poètes maudits, aux « Histoires extraordinaires » de Poe ou encore à Nerval. Si l’on étend le genre à son corollaire le plus proche à savoir le fantastique alors le spectre s’élargit à... [Lire la suite]
Posté par mareschale à 13:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 septembre 2019

Il était une FOI(S) au désert

Il était une FOI(S) au désert.   Table des... [Lire la suite]
Posté par mareschale à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2019

LA MISE EN SCÈNE DE L'INTERROGATION EXISTENTIALISTE - LA PUTAIN RESPECTUEUSE (SARTRE)

La mise en scène de l’interrogation existentialiste La Putain respectueuse (SARTRE)   Entrée en matière La « Putain respectueuse » fut écrite en 1946, trois ans après l’ouvrage fondateur de l’existentialisme « L'être et le néant ».C’est dire que la pièce de théâtre, imprégnée des thèses sartriennes, requiert d’être lue à la lumière de celles-ci. On pourrait s’étonner du fait que Sartre ait fait appel à ce type de discours mais ceci s’explique par la difficulté de dire l’existence. Plus qu’un exposé de thèses,... [Lire la suite]
Posté par mareschale à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 août 2019

SI DOURA EUROPOS M’ÉTAIT CONTÉE

DESCRIPTIF DE LA SYNAGOGUE DE DOURA EUROPOS                   Si Doura Europos m'était contée       Cela commence comme un conte de fée.  Un désert aux confins de la Syrie, une garnison anglaise transformée par magie en découvreur de trésor et le miracle d’une synagogue qui revoit le jour après dix-huit siècles passés sous des terres de remblais, qui si elles ne l'ont pas protégée contre des attaques sassanides, l’ont en tout cas préservée des attaques du... [Lire la suite]
Posté par mareschale à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 juillet 2019

LE Sacré : UNE FUSION SANS CONFUSION

Le sacré : une fusion sans confusion   Il est des vocables qui sont victimes de leur succès, le sacré en fait partie. Il suffit pour s'en convaincre de tendre l'oreille au « monstre sacré » et autre « feu sacré ». L'un qualifie une personnalité hors du commun et l'autre la passion dévorante qui stimule un engagement. Dérive, dira-t-on, qui conserve la trace d'une lointaine origine divine. Origine cependant occultée lorsque « sacrer » signifie émettre une imprécation, ou bien lorsque antéposé au nom qu'il accompagne l'adjectif... [Lire la suite]
Posté par mareschale à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 juillet 2019

LA MELANCOLIE

Giacomo Leopardi, À MOI-MÊME LA MELANCOLIE   « Est-il beaucoup de termes dans l’histoire de la pensée dont l’ambivalence égale celle du simple mot « mélancolie » Klibansky « Sature et la Mélancolie »     Mélancolie : remarque liminaire La mélancolie serait-elle la voie royale de l’inconscient ? Alain a écrit « c’est lorsque le moi fait problème que nait la philosophie ». La mélancolie serait-elle ce scrupule, ce petit grain de sable qui grippe la machine... [Lire la suite]
Posté par mareschale à 15:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 juillet 2019

HERMAN MELVILLE

Herman Melville 1819-1861  L’homme océan     De même que Bartleby passe inaperçu à sa parution et le demeurera fort longtemps comme l’ensemble de l’œuvre de Melville, de même  au décès de celui-ci on ne savait pas ou plus qui il était. Au mieux restait-il dans les mémoires l’auteur de Typee et Omoo qui, à l’époque avaient connu un franc succès, au pire un écrivain raté. Il est vrai que de nos jours, excepté Moby Dick et Bartleby son œuvre demeure inconnue. Mérite-t-elle cet oubli alors que d’aucun le... [Lire la suite]